Les équipements et sites d'intérêt communautaire

Comédie de Béthune - Le Palace

Les équipements culturels

L'Agglomération a déclaré d’intérêt communautaire des équipements culturels structurants pour le territoire et qui contribuent à la création et la diffusion artistiques dans le domaine du théâtre et des arts plastiques.

La Comédie de Béthune, centre dramatique national
Outre le soutien au fonctionnement de cet équipement culturel incontournable du territoire, la Communauté a repris à sa charge le projet d’extension, conçu par l’architecte Manuelle Gautrand, et ayant pour objet la construction d’une salle de répétition et le réaménagement des espaces administratifs du lieu. Le Palace nouveau est né !

Labanque, centre de création et de diffusion des arts contemporains
Ce centre de production et de diffusion des arts visuels, situé dans l’ancienne Banque de France de Béthune, accueille des artistes plasticiens en résidence et valorise les œuvres créées par le biais d’expositions, de publications de catalogues et d’actions de médiation.

L’Unité d’art sacré de l’église Saint-Léger de Gosnay
L’Unité d’art sacré de l’Eglise Saint-Léger de Gosnay a ouvert ses portes en décembre 2010. Elle accueille les œuvres de l’artiste peintre René Ducourant, ainsi que des manifestations culturelles. Des visites sont régulièrement proposées au grand public.

La donation Kijno
Peintre de renom international (ses œuvres sont visibles un peu partout dans le monde), Ladislas Kijno, inventeur de la technique du « froissage », a toujours gardé dans son cœur Noeux-les-Mines, la commune de son enfance, à qui il a fait don de 21 de ses œuvres. Elles sont visibles sur rendez-vous à l'antenne d'Artois Comm. de Noeux-les-Mines, rue Léon-Blum, face au lac, (T) 03 21 54 78 00.

Des sites d’intérêt communautaires à préserver et mettre en valeur

A travers des actions culturelles et de mise en valeur du patrimoine, la Communauté d’agglomération s’emploie à sauvegarder et à mettre en valeur ces sites afin de les faire revivre et rayonner.

La cité des Electriciens de Bruay-La-Buissière
La plus ancienne cité minière à l'ouest du bassin minier, inscrite à ce titre à l'inventaire supplémentaires des Monuments historiques ainsi qu'au patrimoine mondial de l'UNESCO, fait actuellement l'objet de lourds travaux de réaménagement visant à lui redonner vie en en faisant un lieu de mémoire et d’animation. Après réhabilitation totale, la cité comprendra des gîtes urbains (pour accueillir artistes et touristes), un centre d’interprétation sur l’habitat minier (dans un bâtiment à construire), des espaces verts… Un investissement de 15 M€ au total qui sera réalité en 2017.

En parallèle, Maison & Cités - Soginorpa va réhabiliter les 12 logements dont elle garde la propriété. Huit à dix devraient subsister pour être à nouveau habités.

La Chartreuse du Mont Sainte-Marie de Gosnay (photo ci-dessus)
Elle est au cœur des préoccupations de la Communauté d’agglomération. Inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1986 et déclarée d’intérêt communautaire en décembre 2003, elle fait l’objet de fouilles archéologiques régulières. Par ailleurs, une étude de valorisation est en cours.

Le Manoir de l’Estracelles à Beuvry
Ce manoir a été cédé à l'Agglomération par l’association des Amis du musée en 2010. Réstauré et aménagé, il pourrait accueillir le service archéologique communautaire.

La fosse 6 d’Haisnes-lez-la Bassée
Dernier chevalement en béton des mines de Lens, le site a été déclaré d’intérêt communautaire en 2010.