Gestion de l'eau

L’assainissement

Purifier nos eaux usées, c’est se donner les moyens de disposer d’une eau de qualité : un effort au quotidien !

Assainissement collectif

L'Agglomération assure la collecte, le transport et le traitement des eaux usées depuis les habitations jusqu’à leur retour dans le milieu naturel.
Plusieurs centaines de km de canalisations, régulièrement entretenues, acheminent les effluents vers les unités de traitement, stations d’épuration ou de lagunage.
Le réseau d’assainissement collectif est en évolution constante, avec des chantiers permanents d'extension et/ou de réhabilitation.

L'Agglomération investit également dans ses stations d’épuration. Après la mise en service des stations d’épuration de Beuvry (en 2008) et de Richebourg (2013), une nouvelle station est en cours de construction à Rebreuve-Ranchicourt. Un nouveau procédé de traitement des boues et une aire de stockage des boues sont en projet à Auchy-les-Mines.

Enfin, l'Agglomération reçoit et traite dans ses différentes stations d’épuration des effluents provenant de collectivités extérieures et, à l’inverse, envoie ses eaux usées dans des stations d’épuration d’autres collectivités. Pour cela, des conventions de raccordement sont traitées avec les collectivités concernées.

 

Assainissement non collectif

L’assainissement non collectif représente une part importante sur le territoire communautaire.
Les missions de contrôle du SPANC (Service public d’assainissement non collectif) concernent les maisons existantes (contrôle de bon fonctionnement) et les constructions de maisons neuves (contrôle de bonne exécution des travaux).
Pour les maisons neuves, le SPANC assure sa mission de contrôle en effectuant une vérification de la conception et de l’exécution des installations réalisées (ou réhabilitées).
Enfin, l'Agglomération est partenaire de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie pour l’attribution aux particuliers des aides pour le raccordement à l’égout.

 

Le service opérationnel

Le service opérationnel gère en régie l’entretien des réseaux d’assainissement de 46 communes, dont 17 communes en régie directe (y compris Béthune).
Tous les deux mois, l’entretien complet des 41 postes de relèvement et refoulement est effectué par les hydrocureurs.

Les services communautaires réalisent également l’entretien des réseaux des déchetteries et des aires d’accueil des gens du voyage ainsi que ceux des lagunes d'épuration (Diéval, Bajus et Estrée-Cauchy) et sept mini-stations).

Le service opérationnel est également chargé de réaliser des contrôles assainissement à la demande des notaires et de réaliser les branchements au tout à l’égoût. Enfin, le service opérationnel réalise des campagnes de dératisation sur l’ensemble du territoire.

La lutte contre les inondations

Dès sa création, l’Agglomération a pris toutes ses responsabilités en matière de lutte contre les inondations.
Malgré des procédures très longues, d’importants travaux sont menés pour limiter les crues des cours d’eau du territoire.

Des zones d’expansion de crue permettent également de protéger les riverains.

Extension de la compétence hydraulique

La compétence hydraulique a été étendue en 2010 afin que l'Agglomération puisse gérer, entretenir et restaurer les principaux cours d'eau de son territoire :

  • la Clarence et ses affluents et la Fontaine de Bray, pour lesquels aucune collectivité n'a de compétence, les riverains en étant seuls responsables ;
  • le Flot de Wingles, le Surgeon, la Lawe et ses affluents sont gérés par des syndicats ayant des moyens hétérogènes : des discussions sont donc en cours avec les collectivités concernées.