Environnement

Des politiques ambitieuses dans le domaine de l’environnement et du développement durable sont les fers de lance de la Communauté d'agglomération.

Espaces naturels, eau, valorisation des déchets…, l'Agglomération s’attache à protéger et mettre en valeur son patrimoine naturel et son cadre de vie.

Milieu naturel

Nature

Trame verte / Trame bleue

Les études relatives à la trame verte - trame bleue sont finalisées. Elles permettront de mettre en œuvre des actions concrètes afin d’améliorer l’environnement et le cadre de vie. Cette démarche communautaire s’inscrit parfaitement dans le processus volontariste de l’Aire métropolitaine, du Conseil régional et de la Mission bassin minier visant la valorisation de notre patrimoine naturel.
L'Agglomération apporte également, via les écogardes, une aide aux communes qui souhaitent déposer des dossiers dans le cadre d’appels à projet régional pour la mise en place de la trame verte – trame bleue.

Les écogardes communautaires

L'équipe des écogardes propose au grand public et aux scolaires des animations de sensibilisation, de conseil et de surveillance. Elles permettent de mieux appréhender notre environnement et de souligner l’importance de préserver la biodiversité. Les écogardes organisent des sorties grand public (découverte du milieu forestier, des rapaces nocturnes, des chauves-souris…) et des chantiers nature (plantation de haies, taille d’arbres fruitiers, création de mare…)

Chaque année, des centaines de personnes sont ainsi sensibilisées. Les informations concernant ces animations sont publiées dans le magazine communautaire, distribué chaque mois dans les boîtes aux lettres des habitants du territoire.

Durant le printemps et l’été, les écogardes réalisent des relevés de la qualité de l’air du territoire et de nombreux inventaires afin d’observer l’évolution des milieux ou de déterminer la présence de pollutions.

Le plan climat

Le premier plan climat communautaire a été validé en janvier 2007. Son objectif principal consiste à montrer, par son exemplarité, la faisabilité de la réduction du niveau des émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de créer une dynamique généralisée sur le terrain. Pour cela, l'Agglomération s’engage à soutenir et à inciter les différents acteurs territoriaux : les services communautaires, les communes mais également les particuliers et les entreprises publiques ou privées, à rejoindre la lutte contre le changement climatique.

Pour ce faire, La Communauté d'agglomération encourage les économies d’énergie et l’utilisation d’énergies renouvelables par un soutien financier direct. Cet encouragement prend la forme de subventions diverses.

La qualité de l’air

L'Agglomération est adhérente de l'association ATMO Nord - Pas-de-Calais. Cette association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air a pour rôle, en application du code de l’environnement :

  • la mise en œuvre de la surveillance de la qualité de l’air,
  • l’information régulière de la population sur l’état de la qualité de l’air,
  • l’information des autorités en cas de dépassement des seuils de concentration de substances polluantes dans l’atmosphère.

La lutte contre les nuisances sonores

Les cartes stratégiques du bruit du territoire ont été arrêtées en 2010. Ces cartes ont permis d’établir un diagnostic territorial du bruit généré par les transports et les industries classées.

Ces documents sont consultables ci-contre.

Les animations scolaires

En matière d'animation et de sensibilisation, l'Agglomération organise des visites guidées des équipements (déchetteries, centre de tri, stations d'épuration) pour les enfants des écoles du territoire.
De plus, l’animatrice environnement, les ambassadeurs du tri, les écogardes et les guides composteurs bénévoles assurent des interventions dans les écoles primaires à la demande des directeurs d'établissement. Quatre niveaux de l’école primaire sont maintenant sensibilisés au développement durable par la mise en place d'autant d'animations différentes :

  • les nuisances sonores pour les CE1
  • le tri, la prévention et la réduction des déchets à la source pour les CE2
  • le compostage domestique pour les CM1
  • l’énergie pour les CM2.

Des modules de sensibilisation des scolaires au cycle de l’eau (zones humides et visites de station d’épuration), aux milieux forestiers et aux terrils sont également organsés.

Document(s): 

Déchets

La collecte et le traitement des déchets est le service le plus connu de la Communauté d'agglomération. Les déchets font l’objet d’un ramassage en porte-à-porte ou d’un dépôt volontaire.

L'Agglomération met parallèlement en place des actions qui visent à améliorer la qualité du tri mais également à réduire les déchets à la source, c’est-à-dire limiter le poids de déchets produits par les ménages.

Sensibilisation / prévention

Les ambassadeurs du tri

Les ambassadeurs du tri effectuent un certain nombre d’actions de sensibilisation portant sur la qualité du tri présenté par les particuliers, les enjeux de la collecte sélective et le respect des consignes de tri auprès des usagers du territoire.
Par ailleurs, différents publics sont sensibilisés à la collecte sélective des déchets :

  • résidents d’immeubles collectifs,
  • usagers nouvellement desservis par les colonnes enterrées,
  • enfants des centres de loisirs,
  • personnels d’établissements privés et associatifs,
  • résidents d’établissements spécialisés dans l’accueil de déficients mentaux
  • grand public à l’occasion de manifestations locales et nationales.

La prévention et la réduction des déchets

GREENCOOK

En novembre 2010, un ouveau projet européen visant la réduction de la production des déchets a été officiellement lancé. Ce projet, qui prend le nom de "GreenCook", réunit différents partenaires néerlandais, belges, allemands et français sur le thème de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Sachant que plus qu'un quart de la nourriture produite chaque année dans le monde finit à la poubelle sans avoir été consommée, le sujet présente de multiples facettes : réduire la production des déchets, contribuer à un meilleur système de distribution de la nourriture dans le monde Des actions de sensibilisation et d'information sont régulièrement montées sur le territoire.

 

Collecte et apport

La collectivité assure un service de collecte pour acheminer chaque déchet vers la filière de traitement adaptée. Tous les déchets font l’objet d’un ramassage en porte-à-porte ou d’un dépôt volontaire et, pour l’heure, rien ne change. Surtout pas les gestes de tri !

Le tri permet d’économiser de l’énergie, le plus souvent issue de matière non-renouvelable (pétrole, gaz...). Il est donc très important de continuer à respecter toutes les consignes.

1. LES ORDURES MÉNAGÈRES : dans le bac à couvercle foncé. Elles sont collectées une fois par semaine (sauf à Béthune).

2. LES RECYCLABLES : dans le bac à couvercle jaune (ou dans le sac plastique jaune dans le centre-ville de Béthune). La collecte en porte-à-porte s’effectue une semaine sur deux (sauf à Béthune).

Un autocollant indiquant le jour et la semaine de collecte a été apposé sur le flanc des bacs.

3. LE VERRE : il doit être apporté dans l’un des conteneurs spécifiques - il y en a plusieurs centaines sur le territoire.

Les déchetteries

Des déchetteries sont réparties sur l'ensemble du territoire et permettent de recevoir des appareils électroménagers, du bois, de la ferraille, des gravats, des déchets verts, etc.

Béthune, rue du Rabat

Bruay-La-Buissière, rue de Bellevue

Calonne-Ricouart, rue de Champagne

Marles-les-Mines, rue du Centre

Ruitz, zone industrielle

Haisnes-les-La Bassée, route de Vermelles

Noeux-les-Mines, rue de l’Égalité

Lillers, parc d'activités de la Zone Nord, rue des Flandres

Saint-Venant, zone d''activités, rue de Saint-Floris

Elles sont ouvertes du mardi au samedi de 9 h 20 à 18 h, les dimanches et jours fériés de 9 h 20 à 12 h (sauf le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai).

Isbergues, rue Jean-Jaurès.

La déchetterie d'Isbergues est ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30, le samedi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h (fermeture des portes un quart d’heure avant ces horaires).

> Une déchetterie "gros volumes", pour les professionnels, existe aussi à Béthune, rue du Rabat, à côté de la déchetterie grand public. Pour en savoir plus, suivez ce lien http://www.agglo.artoiscomm.fr/actualites/une-d%C3%A9chetterie-professio...

Pour toute information concernant la collecte de vos déchets, les consignes de tri, la demande de bacs roulants, la redevance spéciale pour les professionnels (ex-Artois Comm.), contactez le service collecte à Ruitz au 03 21 57 08 78.

Traitement et valorisation

La plateforme déchets verts

Quelque 30 000 tonnes de déchets provenant des déchetteries et de la collecte en porte à porte transitent chaque année sur la plateforme de broyage.

 

Le centre de valorisation des ordures ménagères

Les ordures ménagères résiduelles sont incinérées au centre de valorisation énergétique de Labeuvrière dont l’exploitation est confiée à la société Valnor, filiale de Veolia Propreté.

Les produits reçus sont valorisés sous plusieurs formes : production de vapeur (utilisée sur place ou vendue à l’extérieur), production d’électricité, production de ferraille et de mâchefers (traités, ils sont utilisés pour la construction de routes). Les cendres et autres polluants résiduels font l’objet d’un enfouissement dans un centre technique contrôlé.

Gestion de l'eau

L’assainissement

Purifier nos eaux usées, c’est se donner les moyens de disposer d’une eau de qualité : un effort au quotidien !

Assainissement collectif

L'Agglomération assure la collecte, le transport et le traitement des eaux usées depuis les habitations jusqu’à leur retour dans le milieu naturel.
Plusieurs centaines de km de canalisations, régulièrement entretenues, acheminent les effluents vers les unités de traitement, stations d’épuration ou de lagunage.
Le réseau d’assainissement collectif est en évolution constante, avec des chantiers permanents d'extension et/ou de réhabilitation.

L'Agglomération investit également dans ses stations d’épuration. Après la mise en service des stations d’épuration de Beuvry (en 2008) et de Richebourg (2013), une nouvelle station est en cours de construction à Rebreuve-Ranchicourt. Un nouveau procédé de traitement des boues et une aire de stockage des boues sont en projet à Auchy-les-Mines.

Enfin, l'Agglomération reçoit et traite dans ses différentes stations d’épuration des effluents provenant de collectivités extérieures et, à l’inverse, envoie ses eaux usées dans des stations d’épuration d’autres collectivités. Pour cela, des conventions de raccordement sont traitées avec les collectivités concernées.

 

Assainissement non collectif

L’assainissement non collectif représente une part importante sur le territoire communautaire.
Les missions de contrôle du SPANC (Service public d’assainissement non collectif) concernent les maisons existantes (contrôle de bon fonctionnement) et les constructions de maisons neuves (contrôle de bonne exécution des travaux).
Pour les maisons neuves, le SPANC assure sa mission de contrôle en effectuant une vérification de la conception et de l’exécution des installations réalisées (ou réhabilitées).
Enfin, l'Agglomération est partenaire de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie pour l’attribution aux particuliers des aides pour le raccordement à l’égout.

 

Le service opérationnel

Le service opérationnel gère en régie l’entretien des réseaux d’assainissement de 46 communes, dont 17 communes en régie directe (y compris Béthune).
Tous les deux mois, l’entretien complet des 41 postes de relèvement et refoulement est effectué par les hydrocureurs.

Les services communautaires réalisent également l’entretien des réseaux des déchetteries et des aires d’accueil des gens du voyage ainsi que ceux des lagunes d'épuration (Diéval, Bajus et Estrée-Cauchy) et sept mini-stations).

Le service opérationnel est également chargé de réaliser des contrôles assainissement à la demande des notaires et de réaliser les branchements au tout à l’égoût. Enfin, le service opérationnel réalise des campagnes de dératisation sur l’ensemble du territoire.

La lutte contre les inondations

Dès sa création, l’Agglomération a pris toutes ses responsabilités en matière de lutte contre les inondations.
Malgré des procédures très longues, d’importants travaux sont menés pour limiter les crues des cours d’eau du territoire.

Des zones d’expansion de crue permettent également de protéger les riverains.

Extension de la compétence hydraulique

La compétence hydraulique a été étendue en 2010 afin que l'Agglomération puisse gérer, entretenir et restaurer les principaux cours d'eau de son territoire :

  • la Clarence et ses affluents et la Fontaine de Bray, pour lesquels aucune collectivité n'a de compétence, les riverains en étant seuls responsables ;
  • le Flot de Wingles, le Surgeon, la Lawe et ses affluents sont gérés par des syndicats ayant des moyens hétérogènes : des discussions sont donc en cours avec les collectivités concernées.