Les pompes Peme Gourdin se relancent

Economie

Le savoir-faire et la confiance qu’inspire cette société familiale septuagénaire expliquent pourquoi le dernier fabricant français de pompes centrifuges relève la tête.

Un bâtiment moderne de 6 000 m2 bien à l’écart du village, la vision surprend. La surprise est plus grande encore à l’intérieur où s’entassent les pièces de (grosse) chaudronnerie, des pompes neuves prêtes à être expédiées et d’autres qui attendent de retrouver une nouvelle jeunesse.

« Nous avons deux activités, confirme Jean-Marc Guibert, PDG de la société : la production de pompes (à eau) de grande taille et la rénovation d’anciennes, avec optimisation de leurs performances énergétiques. » Un retour aux sources et un recentrage sur le cœur de métier du dernier fabricant du genre en France, « alors que tous nos concurrents sont des groupes mondiaux. »

Justement, ce Petit Poucet joue sur sa proximité, son agilité, ses savoir-faire pour séduire les plus grands noms de l’environnement, de l’industrie et de l’énergie : Véolia, Suez, Saur, Vinci, Eiffage, pour ne citer qu’eux, mais aussi les collectivités locales, les syndicats des eaux.

Un nouveau cycle

Après un passage à vide, la confiance est de retour pour les 85 salariés dirigés par un Jean-Marc Guibert pas peu fier d’annoncer la signature récente d’un contrat avec General Electric : 61 machines (à destination finale d’EDF) à livrer entre ce mois de juillet et décembre de l’année prochaine. De quoi voir venir, et se préparer un meilleur avenir.

Peme Gourdin, 913 rue de la Libération, 62920 Gonnehem, (T) 03 21 614 404 – www.peme-gourdin.com

> La Région et l’Agglomération accompagnent le plan de redéploiement économique et financier de la SAS Peme Gourdin par une avance remboursable conjointe