« Proch’Emploi » : une réponse sur-mesure

Pratique

Lien entre les demandeurs d’emploi et les employeurs, le dispositif régional est relancé pour l’ensemble de l’agglomération. Avis donc aux premiers comme aux seconds.

Proch’Emploi a remplacé la plateforme pour l’avenir et l’emploi des jeunes. Les objectifs restent toutefois les mêmes : établir la relation entre celles et ceux qui cherchent un emploi d’un côté, qui cherchent un(e) employé(e) de l’autre, notamment quand ils sont patrons de très petite, petite ou moyenne entreprise.

À la recherche d’un emploi, d’une formation ?

Il suffit de composer gratuitement le 0 800 02 60 80. La/le candidat(e) est invité(e) sous 15 jours à un rendez-vous individualisé avec un référent Proch’Emploi, son CV est ensuite mis en ligne dans la base de données des 21 plateformes Proch’Emploi de la région Hauts-de-France, à charge pour chacune d’elles de sélectionner les profils correspondant aux offres d’emploi ou de formation disponibles avant la mise en relation avec une entreprise.

Par ailleurs, le référent Proch’Emploi fait parvenir également d’autres offres d’emploi et propose ainsi davantage de mises en relation avec des employeurs.

Je souhaite recruter

Il n’est pas facile de recruter, surtout quand on est patron d’une (très) petite entreprise. Là aussi il convient d’appeler le numéro vert 0 800 02 60 80 ou directement le 03 21 61 45 81. Le besoin sera analysé et transformé en fiche de poste puis diffusé aux partenaires de l’emploi et aux référents Proch’Emploi. La plateforme présélectionne les meilleurs profils à présenter à l’entreprise. Ambassadeurs et circuits courts

Pour parvenir au but recherché, l’emploi, la plateforme s’appuie sur des « chefs de file métiers », ambassadeurs de leur profession et du dispositif auprès de leurs pairs. La plateforme Proch’Emploi organise également des « circuits courts », des réunions permettant la rencontre avec des chefs d’entreprise, l’occasion de recueillir de précieux conseils et surtout des contacts dans tous les domaines.


Le point de vue d’Aurore Maréchal

Responsable des ressources humaines pour le groupe d’imagerie médicale Imalys (120 salariés et 21 praticiens sur 9 sites de l’arrondissement) et chef de file depuis deux ans et demi pour la plateforme du territoire, Aurore Maréchal (au centre sur notre photo) nous parle du dispositif qu’elle connaît bien.

« J’étais déjà chef de file à Calais en 2013, une des premières plateformes à ouvrir dans la région. Ce dispositif a un intérêt réel, avec les circuits courts pour les jeunes, pour les TPE et PME qui n’ont pas les moyens de se payer les services d’un cabinet de recrutement. À celles-là, je dis : allez-y ! C’est un pré-filtre. On trouve bien plus rapidement des candidatures intéressantes. C’est un dispositif qui fonctionne bien, je l’ai testé. Il apporte une réelle plus-value. »